Pierre MARTIAL, écrivain, journaliste et blogueur
Chroniques et nouvelles de Pierre Martial, écrivain-journaliste

LA CHRONIQUE DE PIERRE MARTIAL

Abdel, le bibliothécaire malien qui a sauvé les livres de Tombouctou des flammes djihadistes.


Lu 35935 fois
06/05/2016

© D.R
© D.R
“Dépêchez-vous! Dépêchez-vous! Ils arrivent!“ Abdel Kader Haidara, visage concentré à l'extrême, court de maisons en maisons, pour annoncer la progression des djihadistes.

Nous sommes en 2012 et l'armée malienne vient de s'effondrer face à la poussée de AQMI. Un millier de djihadistes en armes est sur le point de prendre Tombouctou.

Ce qu'ils vont faire en premier? Comme d'habitude! Occuper les bâtiments officiels, tenir la rue et mettre spectaculairement le feu à tous les lieux de culture mécréante: écoles, musées et bibliothèques.

Abel Kader n'a peur ni pour lui, ni pour les siens qui sont déjà à l'abri.
Lui, le bibliothécaire passionné tremble pour les livres, les précieux livres, les inestimables livres de Tombouctou, dont près de 400.000 datent de plusieurs siècles!

“Vite, vite! Encore plus vite! s'époumonne-t-il, hagard, de ruelle en ruelle au milieu de la poignée d'amies et amis qu'il a pu mobiliser et qui évacuent en courant, à dos d'hommes ou sur des carrioles brinquebalantes, le maximum de livres qu'ils espèrent pouvoir sauver...

"Tombé” dans les livres dès son plus jeune âge

D'aussi loin qu'il se souvienne, Abdel Kader, 51 ans, a toujours aimé les livres. C'est sa passion, son amour fou, sa vie!

C'est son père, Mohamed Haidara, surnommé “Mamma”, qui l'a initié dès son enfance. Erudit autodidacte et passionné de livres, Mamma a amassé, au cours de sa vie, une grande quantité de manuscrits rares venant de toute l'Afrique, qu'il faisait lire et commentait à son jeune fils.

Quand Mamma décède en 1981 à l'âge de 84 ans, Abdel décide sans hésiter de reprendre le flambeau. “C'est mon destin, ma mission” explique-t-il. Je suis, en quelque sorte, le dépositaire d'une tradition intellectuelle léguée par mon père”.

Bibliothécaire de père en fils donc! En 1993, Abdel Kader fonde sa propre bibliothèque pour abriter, protèger et restaurer toujours plus de livres! Très vite, ils seront plusieurs dizaines de milliers, de toutes natures, à se blottir dans ses rayons. Parmi eux de nombreux manuscrits précieux, datant de plusieurs siècles et racontant l'Histoire de toute l'Afrique.

Un sauvetage clandestin qui a duré de longs mois

© D.R
© D.R
Mais lors de la nuit tragique où les djihadistes ont pris Tombouctou, il ne s'agit pas seulement de sauver les livres de sa bibliothèque, mais aussi ceux des 45 autres établissements de la ville! Un sauvetage et une exfiltration mémorables qui s'étaleront sur plusieurs mois tant la tache est délicate et dangereuse!

Pendant tout ce temps-là, plusieurs dizaines de familles vont se mobiliser autour d'Abdel Kader et, au péril de leur vie, cacher les précieux ouvrages en les dispersant aux quatre coins de la ville et des alentours.

Les livres connaissent alors les cachettes les plus étranges (cageots de légumes, sacs de graines, cantines métalliques, faux barils de pétrole, matelas...) et les modes de circulation les plus divers (de l'âne au vélo en passant par les charrettes et les carioles les plus rudimentaires). Certains vont même découvrir la voie des eaux et être exfiltrés dans des embarcations de fortune, construites à la va-vite!

Et quand Tombouctou est enfin libérée en 2013, les djihadistes n'auront finalement pu détruire, au cours de leur pitoyable “nettoyage culturel”, que 4000 livres sur les 400.000 qui se trouvaient dans la ville!

Abdel Kader ne veut pourtant, encore aujourd'hui, tirer aucune gloire de ce que l'historienne d'art Julie Chaizemartin n'hésite pas à qualifier d'"une des plus vastes opérations de sauvetage de livres de l'Histoire mondiale“.

“Il fallait le faire, c'est tout!” lâche-t-il modestement. Avant d'ajouter, la voix nouée: “Je n'aurai jamais plus été en paix si j'avais laissé tous ces livres “mourir”...“

Abdel, mon ami, mon frère, je t'embrasse - nous t'embrassons - de tout notre coeur.

Pierre MARTIAL

A partager le plus largement possible, mes amies et amis.
Partager, c'est déjà agir.


Ressources:
- Bibliothèque Mamma Haidara (1)
- Abdel Kader Haidara, lauréat 2014 du Prix Allemand pour l'Afrique (2)
- National Géographic (3)
- L'histoire de Tombouctou (4)
- Les manuscrits de Tombouctou, un trésor inestimable - Julie Chaizemartin (5)
- Fonds Culturels Arts et Ouvrages (5)




1.Posté par Stephanie Benjamin le 07/05/2016 18:26
Que dire ? Un immense merci à vous , Abdel , au nom de l'humanité toute entière !!

2.Posté par Pierre MARTIAL le 07/05/2016 21:24
Merci pour votre beau commentaire, Stéphanie. Et bravo pour vos superbes photos. Mes amitiés. Pierre Martial.

3.Posté par MOUTQUIN Michèle le 07/05/2016 23:14
LUI , mérite une Légion d'honneur ...mais pas la française , galvaudée ..non . Une aide peut-être aussi ..pour sa ( ou leurs ) bibliothèques ...

4.Posté par Frédéric Capron le 08/05/2016 02:03
« Justement, ces fameuses bibliothèques du désert. Dans un précédent voyage en Mauritanie, j'ai pu en voir quelques unes à Chinguetti et Ouadanne. Des manuscrits anciens, certes, dont les plus vieux datent du XIIe siècle de l'ère commune, soit – et j'ai vu les mêmes dans deux bibliothèques tombouctiennes -, mais en dehors du papier émouvant, de la calligraphie et des illustrations magnifiques, quel contenu ?
Des biographies du prophète Mahomet, des copies en nombre du Coran, des recueils de hadiths, des textes de droit coranique, des traités de science musulmane – utiles pour calculer la direction de la Mecque à l'aide des étoiles ou se rendre sans coup férir dans la ville sainte. Un genre de bibliothèque de curé de campagne dans les provinces françaises au temps de saint Louis... Rien qui compte aussi lourd, dans un genre inédit, africain, que le Parménide de Platon ou la Métaphysique d'Aristote, l'Oedipe roi de Sophocle ou l'Andromaque d'Euripide...
Ce qui, au demeurant n'est pas grave. La valeur d'un peuple et d'une civilisation ne se trouve pas dans les œuvres d'art mais dans ses vertus, ses valeurs. Le désir de se mesurer à l'aune des civilisations occidentales trahit un reliquat des habitus coloniaux. L'Afrique n'a pas produit son Mozart ou son Vinci, son Einstein ou son Freud, et alors ? En est-elle moins grande pour autant ? Nullement...
Revenons aux mythes racontés par les maliens et repris en choeur par les fonctionnaires de l'Unesco ou les officiels de l'Afrique du Sud, soucieux de créer une mythologie de guerre pour combattre les Occidentaux. »

Michel Onfray, préface à Tombouctou, réalité d'un mythe, d'Eric Milet, Arthaud, 2006

5.Posté par Pierre MARTIAL le 08/05/2016 13:55
Merci pour votre commentaire, Michèle. Oui, Abdel Kader Haidera - et ses amies et amis - mérite reconnaissance, hommage et aides. Abdel a, entre autres, reçu le Prix d'Allemagne pour l'Afrique 2014 et a été élevé au grade de Docteur Honoris Causa de l'Ecole normale supérieure de Lyon. Mes amitiés. Pierre Martial.

6.Posté par Pierre MARTIAL le 08/05/2016 14:35
Merci beaucoup, Frédéric Capron, pour l'apport de ce document à notre information et réflexion collective sur les précieux manuscrits de Tombouctou dont Abdel Kader Haidera est l'un des sauveteurs.
Michel Onfray, dans le texte que vous soumettez à notre attention - extrait de sa préface au livre d'Eric Milet “Tombouctou, réalité d'un mythe“ - salue la grandeur de l'Afrique, à travers ses livres précieux. Et ce n'est que justice, bien sûr.
Par contre, il croit pouvoir affirmer, fort de quelques courtes visites dans deux bibliothèques tombouctiennes, qu'il n'y a, dans ses livres anciens, que “des biographies du prophète Mahomet, des copies en nombre du Coran, des recueils de hadiths, des textes de droit coranique, des traités de science musulmane – utiles pour calculer la direction de la Mecque à l'aide des étoiles ou se rendre sans coup férir dans la ville sainte.“
Sachant que la majorité de ses livres sont rédigés en arabe, en haoussa, en songhaï et autres langues traditionnelles ou tribales, il est naturel de se demander, sans vouloir lui manquer de respect ni mettre en cause son érudition, s'il a bien toutes les connaissances nécessaires pour porter une telle affirmation.
Il est bien évident que de nombreux livres ont pour sujet le Coran et l'Islam (c'est l'histoire de l'Afrique), mais il est nécessaire de réaffirmer pourquoi ces livres et manuscrits anciens sont si importants et si précieux pour l'ensemble de nos civilisations, quelles que soient leurs croyances ou la couleur de la peau de leurs peuples.
C'est parce qu'on y découvre de nombreux textes reflètant les connaissances scientifiques développées entre le VIIIème et XVIème siècle en Inde, en Chine, en Grèce et à Bagdad et qu'on s'y rend compte que Tombouctou était une des villes au carrefour des commerces, des idées et de l'enseignement culturel et philosophique.
Entre le XIVème et le XVIème siècle, Tombouctou devint une sorte de “centre international de la Pensée” avec sa cour d'érudits et ses 180 écoles où l'enseignement, en arabe, y porte bien sûr sur les textes religieux mais aussi sur la linguistique, la littérature, la philosophie grecque, le droit, etc.
>>> https://www.herodote.net/Tombouctou-synthese-1744.php
Mais, pour clore ce très intéressant échange, finissons par cet autre extrait de préface, cri du coeur de Léopold Sédar Senghor celui-ci, pour le livre “Tombouctou”: “Donne-moi la science fervente des grands docteurs de Tombouctou“.
Merci encore Frédéric. Mes amitiés.

7.Posté par Batjoens, Charles le 10/05/2016 13:32
Monsieur Kader,
Ce que vous avez fait là cher Monsieur, élève et anobli en votre personne ce que l'être humain a de plus précieux: "la connaissance" et le devoir sacré de sauver de la destruction et de la bêtise humaine ce que des siècles de réflexions ont accumulé. Je vous dois "honneur et respect" pour votre engagement personnel tant physique, intellectuel que matériel ainsi que pour votre implication individuelle afin d' arracher à la barbarie ces précieux manuscrits qui autrement auraient connu le bûcher pour la plupart !
Bien à vous! Ch.-H.Batjoens

PS: même le correcteur d'orthographe s'y met: il confond le démonsrtratif et le possessif dans "ces" ! IMbécile de correcteur !

8.Posté par Pierre MARTIAL le 10/05/2016 14:49
Merci de tout coeur, Charles, pour votre magnifique commentaire en hommage à Albel Kader Haidera, qui, comme vous l'écrivez si bien mérite “honneur et respect pour son engagement personnel tant physique, intellectuel que matériel”.
Mes amitiés à vous et merci de l'intérêt que vous portez à mes articles.
Pierre Martial.

9.Posté par Jean-Christian MICHEL le 13/05/2016 16:37
Merci à Abdel Kader...
Merci aux dizaines de familles qui l'ont aidé...
Merci Pierre pour la chronique...
Merci Frédéric Capron... par politesse... et pour... non même pas, juste par politesse en fait.

10.Posté par Frédéric Capron le 13/05/2016 19:26
Que la politesse ne vous empêche pas de faire ce constat à propos d'Onfray (que je n'ai fait que citer) :
Pour lui, conserver les livres de Tombouctou ne relève pas moins d'une "guerre pour combattre les Occidentaux" que de les détruire.
A bon entendeur.

11.Posté par Pierre MARTIAL le 13/05/2016 23:32
Merci beaucoup pour votre soutien et votre intérêt porté à ma chronique, Jean-Christian Michel. Toutes mes amitiés.

Nouveau commentaire :

LE MOT DE PIERRE MARTIAL | CHRONIQUES ET ARTICLES | NOUVELLES EN IMMERSION | LES DON QUICHOTTE DU LIVRE | ENGAGEMENTS | BIOGRAPHIE | CONTACT | LA "METEO DES PAGES"



Recommandez le site à vos amis, svp...

Abonnez-vous à ma newsletter, merci...


Me suivre sur twitter
@cvaufrey @Francoisefern @tomlaigle @Martdubreucq Je le pense aussi, @cvaufrey ! Que vivent les livres et les Lumiè… https://t.co/4KKKMMP5vZ
Vendredi 23 Juin - 21:07
A PLEINS VOLUMES! Le 29 juin, l'antenne de #FranceCulture sera intégralement consacrée aux #livres! Mille bravos!… https://t.co/80PYeNlDPB
Jeudi 22 Juin - 15:12
@memoristic Lol! Les lampadaires, non! Mais plus pratique que les bougies pour faire la photo. Tout le reste est au… https://t.co/DrslThEhsF
Mercredi 21 Juin - 00:11
Cette #bibliotheque vieille de 200 ans vient d'être retrouvée intacte dans une maison abandonnée.… https://t.co/3VIZYaXqaF
Lundi 19 Juin - 21:48
SUR LA ROUTE DU PAPIER. Erik Orsenna nommé ambassadeur de la #lecture par @FrancoiseNissen. Excellent choix.Et si o… https://t.co/BMagJNKCjW
Samedi 17 Juin - 00:23
@LeCNL Merci très fort de me suivre et mille bravos pour tout ce que vous faites. Grâce à vous, les livres résistent et perdurent!
Vendredi 16 Juin - 23:41
@BSF_France Merci de me suivre, BSF-France et mille bravos pour tout ce que vous faites pour les livres. Vous êtes essentiels!
Vendredi 16 Juin - 23:39



Rejoindre la communauté des amies et amis de Pierre Martial sur Facebook


Faire une recherche sur le site



S'abonner à la newsletter






S'abonner à la newsletter









Recommandez le site à vos amis, svp...

Abonnez-vous à ma newsletter, merci...


Besoin de votre aide solidaire. Merci très fort.