Pierre MARTIAL, écrivain, journaliste et blogueur
Chroniques et nouvelles de Pierre Martial, écrivain-journaliste

CHRONIQUES ET ARTICLES

Djibril et Ridha étaient venus “manger le pain des Français”. C'est maintenant eux qui le font.

PAR PIERRE MARTIAL


Lu 424 fois


Djibril Bodian et Ridha Khadher © D.R.
Djibril Bodian et Ridha Khadher © D.R.
Djibril avait 6 ans quand il a débarqué de son Sénégal natal. Ridha avait 15 ans quand il a quitté la Tunisie pour la France. A leur arrivée, certains Français pensaient qu'ils étaient venus “pour manger leur pain” (selon l'expression consacrée). 15 ans plus tard, ce sont eux qui le pétrissent et le font cuire. Et avec excellence, je vous prie, puisque l'un comme l'autre ont été consacrés meilleurs boulangers de Paris. Voici leur histoire...

Djibril, le jeune Sénégalais consacré par deux fois meilleur boulanger de Paris

C'est en 1981 que le père de Djibril quitte le Sénégal avec femme et enfants. Boulanger de formation, il ne ménage pas sa peine et travaille dur, mais la pauvreté de son pays l'empêche de nourrir sa famille. Migrant économique? Oui. Ou plus exactement, père de famille prêt à tout pour nourrir ses enfants et les arracher à la misère. Tous les parents comprendront.

Djibril Bodian grandit dans le 9-3 à Pantin. Le père travaille dur. Etre accueilli dans un pays, ça se mérite et ça se respecte. Voilà ce qu'il pense. Et ce qu'il inculque à Djibril qui, lui aussi, ne ménage pas ses efforts à l'école.

A 20 ans, Djibril entre au centre d'apprentissage de Pantin. A 22 ans, il reçoit le diplôme de meilleur apprenti de Paris. A 29 ans, il est embauché au Grenier à pain, une boulangerie de Montmartre. Il ne compte ni ses heures, ni sa peine. Résultat: en 2010, il reçoit le Prix très convoité de la meilleure baguette artisanale de Paris et, à ce titre, fournit en exclusivité l'Elysée pendant un an. En 2015, rebelote! Il est de nouveau consacré, fait rarissime!

Djibril sourit de toutes ses dents. Il est fier et heureux. “Le travail finit toujours par payer!" dit-il, en regardant amoureusement ses baguettes croustillantes.

Quand on lui parle du Sénégal, son pays d'origine, il hoche la tête d'un air pensif. “Je n'en ai que des souvenirs un peu flous“ avoue-t-il, j'étais tout petit“. Mais il jure qu'il y retournera un jour pour mieux le connaitre. “On ne peut pas renier ses origines“, murmure-t-il. Mais il se sent aussi et surtout 100% français! “La France est mon pays!, dit-il, elle m'a tout donné!”. Et aujourd'hui, Djibril le lui rend bien.

Ridha, dernier d'une fratrie tunisienne de 11 enfants, devenu l'un des plus réputés boulangers français

Autant Djibril est réservé, presque timide et ne sort de son fournil que par nécessité ou politesse, autant Ridha, fort en muscles comme en voix, est heureux de faire connaitre son parcours, avec force sourires et tapes sur l'épaule.

Dernier garçon d'une fratrie de 11 enfants, Ridha Khadher passe ses toutes premières années à Sousse, dans la modeste ferme familiale de ses parents qui peinent à faire vivre tout le monde. A 15 ans, Khadher décide de tenter sa chance à Paris où Ali, son frère ainé, est déjà boulanger.

Les premiers temps sont loin d'être faciles pour Redha et l'“eden” se révèle plutôt froid, au sens climatique du terme comme au sens convivialité, dans cette immense mégapole.“ J'ai plusieurs fois failli rentrer au pays, se souvient-il, car tout était si difficile pour le jeune adolescent que j'étais“
Réveillé dès 4 heures du matin par son frère, il travaillait jusqu'à 15 heures d'affilée pour acquérir le savoir-faire du boulanger. “ Les journées étaient interminables! Je dormais véritablement debout!“

Mais Ridha s'accroche et d'apprenti, il devient boulanger. Econome, il met de l'argent de côté. Et non content de ses journées déjà bien remplies, il arrondit son pécule en devenant garde du corps pour VIP, la nuit, dans les discothèques parisiennes. Du coup, en 2006, il est en mesure d'acquérir sa propre boulangerie.

En 2013, il décroche, lui aussi, la médaille de la meilleure baguette de Paris et devient l'un des plus réputés boulangers de la capitale. Il emploie aujourd'hui 11 employés dans sa boulangerie du 14ème arrondissement, “Le Paradis du Gourmand”. “C'est la preuve qu'on peut réussir en étant immigré”, dit-il avec bonheur. (1)

Souvent, le soir après la fermeture de la boulangerie, on voit une ombre portant un grand sac sur l'épaule se faufiler dans les rues alentours. C'est Ridha qui distribue des pains aux SDF du quartier.
“Quand on a beaucoup reçu, il faut savoir redonner”, murmure-t-il, revoyant soudain défiler dans son esprit les plus durs moments de son enfance et de son adolescence...

Fernand Raynaud, si tu nous regardes...

Pas forcément accueillis les bras ouverts à leur arrivée en France, Djibril et Ridha sont aujourd'hui des Français à part entière, heureux et fiers de l'être, sans pour autant renier leurs origines.

Et leur difficile profession est si désertée par les “Français dit de souche” (en quelques années la grande majorité des boulangeries artisanales d'Ile de France, Rhône-Alpes et PACA ont été reprises et sauvées in extrémis par des Tunisiens), que s'ils venaient aujourd'hui à partir, nombre d'autochtones n'auraient plus leur pain!

Fraternel salut et hommage à eux! Et petite pensée à Fernand Raynaud, cet humoriste des années 70 et son savoureux sketch "Le pain des Français”, qui n'a pas pris une seule ride! (2)

Pierre MARTIAL

A partager le plus largement possible, mes amies et amis.
Partager, c'est déjà agir.






Nouveau commentaire :

LE MOT DE PIERRE MARTIAL | CHRONIQUES ET ARTICLES | NOUVELLES EN IMMERSION | LES DON QUICHOTTE DU LIVRE | ENGAGEMENTS | BIOGRAPHIE | CONTACT | LA "METEO DES PAGES" | “SOUS LES PAVES, LA PAGE…”



Recommandez le site à vos amis, svp...

Abonnez-vous à ma newsletter, merci...


Me suivre sur twitter
#LIVRES PARTOUT! Les #BoitesALivres se multiplient à #Bastia dans cabines téléphoniques redécorées par artistes. Br… https://t.co/2nxBl7FGBc
Lundi 22 Mai - 21:13
@Cultures_Co @Fnac @BSF_France Merci. Petit bug. Je parlais de l'opération cyclo-livres et de l'article de 2015. Me… https://t.co/ZtZLkyWqej
Dimanche 21 Mai - 21:31
#LIVRES PARTOUT! Des milliers de personnes à la Comédie du Livre #Montpellier, salon #livre en plein air! Mille bra… https://t.co/BBizCZu8bj
Dimanche 21 Mai - 14:37
@Cultures_Co @Fnac @BSF_France Merci pour l'info mais elle date de 2015. Mes amitiés à vous et que vivent les livre… https://t.co/3LGJHPCKGt
Dimanche 21 Mai - 14:29
Aux #livres, citoyens! Quel pays lit le plus de livres? La France un peu à la traîne >>> https://t.co/PgQdnGAS8e v… https://t.co/TbDf7O8FIA
Samedi 20 Mai - 14:42
#LIVRES PARTOUT! 3ème édition du Festival Quartier du #livre à Paris 5ème du 17 au 24 mai. Aux livres, citoyens!… https://t.co/upoiXifDU1
Jeudi 18 Mai - 23:28
@Schwartz_MA Mes sincères félicitations. Que vivent les livres et les Lumières de la Culture! Bien à vous. https://t.co/U8IpU6tRKb
Jeudi 18 Mai - 23:19



Rejoindre la communauté des amies et amis de Pierre Martial sur Facebook


Faire une recherche sur le site



S'abonner à la newsletter






S'abonner à la newsletter








Recommandez le site à vos amis, svp...

Abonnez-vous à ma newsletter, merci...