Pierre MARTIAL, écrivain, journaliste et blogueur
Chroniques et nouvelles de Pierre Martial, écrivain-journaliste

CHRONIQUES ET ARTICLES

La bibliothèque souterraine d'Alex, le SDF qui a tout perdu, sauf l'amour des livres!


Lu 16537 fois
23/06/2016

© D.R
© D.R
Alex - Al pour les intimes - a une barbe blanche, des lunettes fatiguées et un grand corps maigre. A 52 ans, ça fait plus de 10 ans qu'il est sans domicile fixe, qu'il dort ici ou là, dans des entrées d'immeubles, des chantiers, des bâtiments en ruine ou sous des ponts.

Justement, en ce moment, Alex vit sous le pont autoroutier qui donne sur la Lower Simcoe Street, à Toronto, au Canada. Une bonne place, selon lui! Et qu'il espère garder le plus longtemps possible.
D'abord parce que c'est abrité de la pluie et du vent. Et ensuite, parce que ça lui permet de voir des gens. Des milliers de gens. Des centaines de milliers de gens! En voiture pour la plupart, qui ne cessent de se succéder à vive allure, de nuit comme de jour. Mais aussi à pied, sur les petits trottoirs parallèles.

Et c'est ça qui a donné l'idée à Alex! Une idée complètement dingue, quand il y repense!
D'ailleurs, il n'en revient pas lui-même en la racontant!
Voilà comment tout a commencé...

L'improbable et pourtant véridique naissance de la “Bibliothèque Souterraine Gratuite“

Alex s'est coquettement installé côté ouest. Cartons par terre en guise de tapis, canapé défoncé trouvé on ne sait où et coin cuisine avec une casserole, une tasse et deux cuillères. Voilà pour la partie personnelle.
Mais, à deux pas de ses “appartements”, de l'autre côté du pilier en béton, Alex vous fait pénétrer dans la partie publique, celle dont il est le plus fier et qu'il a créée de ses mains: la Bibliothèque Souterraine Gratuite, The Free Underpass Librairie! Oh, bien sûr, l'ensemble du stock ne comprend encore qu'une quarantaine de livres écornés, tassés dans un petit meuble de bois, mais ce n'est que le début, Alex y croit dur comme papier!

En 10 ans, Alex a tout perdu, oui. Tout. Et pourtant, il est là à sourire, casquette vissée sur la tête et yeux émerveillés devant son pauvre carton de livres, sa “Bibliothèque”.
Parce que c'est ça qui l'a fait tenir depuis tout ce temps-là! Son amour des livres!
“Quand je lis, je ne suis plus sur ce bout de trottoir, dit-il. Je m'évade, je voyage, je vis plein d'autres vies, je vois des paysages que je ne pourrai jamais voir autrement, je m'élève, je ne sais pas comment expliquer cela... Sûrement que tous ceux qui lisent me comprendront...“

Le gang des “ronfleurs”

Pendant des années, Alex a hanté les bibliothèques publiques. A Toronto, il les connait toutes. Il y passait des journées magnifiques, les yeux perdus entre les lignes et l'esprit ailleurs.
Et puis, ça s'est gâté.
A cause des autres sdf. Et de la direction des Bibliothèques de la Ville.

500 sans domicile fixe venaient y passer le plus clair de leurs journées. L'hiver pour avoir chaud, l'été pour y être au frais et pouvoir s'y reposer un peu à l'abri du bruit et des agressions urbaines.
La plupart dormaient, certains ronflaient... Alors la direction des Bibliothèques publiques a tonné: “Notre mission n'est pas celle d'un service social”. Et de faire virer et blacklister définitivement tout ce qui ressemblait, de près ou de loin, à un homeless.

“C'est vrai que certains exagéraient, convient Alex, toujours aussi respectueux de littérature. Une bibliothèque, c'est fait pour lire!“
Pas simple...
Bref. Les “bons” ont payé pour les ”mauvais”. Et les vrais lecteurs, comme Alex, ont réglé l'addition pour les ronfleurs.

Le matin où tout a commencé

En manque de livres, - il en lit 2 à 3 par semaine - Alex a réfléchi des jours et des nuits comment il pourrait s'en procurer gratuitement - et honnêtement! - et en faire profiter les autres sdf épris de lectures.

Et puis il a trouvé! Alleluia! Un matin, il a été réveillé son copain Edwin, aficionado de livres comme lui et qui “habite” à deux piles de pont. Il lui a dit: “Ca y est! J'ai trouvé comment avoir gratuitement des livres! Je vais devenir directeur de bibliothèque !“
L'autre l'a regardé d'un air inquiet. Ça lui faisait peine de voir son copain perdre la boule.
“Mais non! l'a rassuré Alex. Je t'explique. Je vais installer un meuble, quelques cartons et trois planches sur le trottoir, je vais y mettre les 20 ou 30 vieux livres que j'ai déjà lus et je vais écrire un panneau pour dire aux passants qu'ils peuvent venir y apporter gratuitement un livre et en prendre un autre en échange. Comme ça, on aura toujours de nouveaux bouquins à lire!“

Aussitôt dit, aussitôt fait!
Ainsi était née la Bibliothèque Souterraine Gratuite, The Free Underpass Librairie!

Que mille bibliothèques de rues fleurissent!

L'avantage, sous le pont qui mène à la Lower Simcoe Street, c'est, comme nous l'avons dit, que beaucoup de monde y passe. En voiture, mais aussi à pied. Du coup, en quelques jours, le bouche à oreille a fait son effet. Même des journalistes de CBC sont venus!

Alex a maintenant plus de 50 livres en stock et Elwin a monté une succursale en face, pour ceux qui passent de l'autre côté du pont.

Des gens s'arrêtent, parlent, échangent. Qu'est-ce que ça fait du bien! Alex et Edwin - les “invisibles”, les ”intouchables” - sont redevenus visibles! Sont redevenus des êtres humains à part entière!
Et tout ça, à cause des livres!

Alex, mon frère humain, je te serre dans mes bras et te dis courage et bravo!
Que mille bibliothèques de rue fleurissent!

Pierre MARTIAL

A partager le plus largement possible, mes amies et amis.
Partager, c'est déjà agir.




1.Posté par Sintes Bernars le 24/04/2016 17:57
Une très belle histoire... Est-elle récente ? L'article est du 23 avril...mais Alex est-il toujours sous le pont autoroutier ? A plus tard - Dimanche 24 avril 2016

2.Posté par Pierre MARTIAL le 24/04/2016 21:45
Bonjour Bernard, merci pour l'intérêt que vous portez à mes articles et à la belle histoire d'Alex. J'ai écrit cet article en septembre 2015. Je l'ai republié hier, 23 avril 2016, parce que c'était la Journée Internationale des Livres et que je voulais rendre hommage à Alex à cette occasion. Je n'ai pas eu de ses nouvelles depuis quelques temps. J'en attends. Je vous tiendra informé. Mes amitiés.

3.Posté par Collin le 25/04/2016 14:08
Il en faut peu pour être heureux !
Quelle belle idée il a eue, Alex !
J'espère que les passants le fournissent régulièrement en livres, mais pas que ...

4.Posté par Pierre MARTIAL le 25/04/2016 14:59
Merci pour votre commentaire, Collin. Oui, c'est une si belle idée qu'a eu Alex! Une idée qui a touché beaucoup de personnes qui l'ont soutenu. Mes amitiés.

5.Posté par Carteron le 25/04/2016 15:48
Bonjour,

Félicitations pour votre article.

Je l'ai posté ce jour sur la page Facebook La Liseuse qui correspond à mon blog litteraire : marieaimeecarteron.blogspot.fr

Longue vie à Alex !!!
Livresse sans alcool.

6.Posté par Pierre MARTIAL le 25/04/2016 15:53
Bonjour Marie-Aimée, merci beaucoup pour votre commentaire et le partage sur votre page Fb. Bravo pour votre délicieux blog littéraire. Mes amitiés.

7.Posté par Françoise le 02/02/2017 13:01
Bonjour
merci pour cette histoire à la fois navrante et extraordinaire.
Je découvre votre site et cette belle page à l'instant, et viens de les partager sur Facebook où je n'ai malheureusement (pour vous) que peu d'amis... car j'ai tendance à préférer les livres !

8.Posté par Pierre MARTIAL le 02/02/2017 21:04
Bonsoir,
Merci beaucoup pour votre commentaire qui me va droit au coeur, Françoise. Que vivent les livres et les Lumières! Mes amitiés.

9.Posté par Pierre MARTIAL le 02/02/2017 21:05
PS: et n'hésitez pas à me demander en amitié sur Facebook, Françoise. J'y répondrai avec plaisir.

Nouveau commentaire :

LE MOT DE PIERRE MARTIAL | CHRONIQUES ET ARTICLES | NOUVELLES EN IMMERSION | LES DON QUICHOTTE DU LIVRE | ENGAGEMENTS | BIOGRAPHIE | CONTACT | LA "METEO DES PAGES"



Recommandez le site à vos amis, svp...

Abonnez-vous à ma newsletter, merci...




Rejoindre la communauté des amies et amis de Pierre Martial sur Facebook


Faire une recherche sur le site



S'abonner à la newsletter






S'abonner à la newsletter









Recommandez le site à vos amis, svp...

Abonnez-vous à ma newsletter, merci...

Besoin de votre aide solidaire. Merci très fort.