Pierre MARTIAL, écrivain, journaliste et blogueur
Chroniques et nouvelles de Pierre Martial, écrivain-journaliste

CHRONIQUES ET ARTICLES

Tandis que les bombes pleuvent, de jeunes syriens sauvent les livres dans des caves-bibliothèques

PAR PIERRE MARTIAL


Lu 542 fois

© Humans Of Syria
© Humans Of Syria
A 10 kilomètres de Damas, la ville de Darya est à feu et à sang depuis de longs mois. La plupart des quartiers ne sont plus que champs de ruines et une partie de la population a fui les maisons éventrées. D'autres sont restés pourtant et résistent comme ils le peuvent, chacun à sa façon, tels ces jeunes, amoureux des livres, qui partent récupérer au péril de leur vie entre deux bombardements, les ouvrages des librairies explosées, des bibliothèques dévastées et des musées massacrés.

Parmi les décombres

L'idée leur est venue en voyant ces centaines, ces milliers de livres qui jonchaient les ruines de leur ville, quand ils se rendaient furtivement d'un endroit à un autre entre deux bombardements ou deux attaques armées.
“On avait l'impression que tout notre patrimoine culturel était en train d'agoniser et de mourir“, se souviennent-ils.

Alors ils décident de passer à l'action. Quelques uns au début. De plus en plus ensuite. De jeunes étudiants pour la plupart, privés d'étude par la guerre. Des amoureux des livres aussi.
“Nous avons choisi de mettre ces livres à l’abri des bombes, dans une cave à Daraya, se souvient Abu Malek. Puis nous avons transformé cette cave en véritable bibliothèque“.

Chaque ouvrage est recensé et classé par thème et par ordre alphabétique sur les étagères. “Nous avons des ouvrages de littérature arabe et étrangère, de philosophie, de théologie, commente Abu Malek, avec un large sourire. Et nous avons créé un espace de lecture et d’étude, en installant des tables et des chaises à l’intérieur de la bibliothèque".

11.000 livres déjà sauvés

La cave est bien protégée dans le dédale souterrain de Daraya. 11.000 livres ont déjà été ainsi “sauvés” de la guerre et des autodafés. Ils ne finiront pas comme les 8000 livres rares brulés par Daech à Mossoul, en Irak, le 22 février 2015.

Les jeunes étudiants, eux, et les aficionados du livre et de la culture ne passent plus leurs journées à se terrer et à trembler pendant les incessants bombardements! Maintenant, ils se retrouvent à "LA“ bibliothèque!

"J'ai retrouvé un but dans ma vie en créant cette bibliothèque, dit Abdu Malek. Je ne passe plus des journées entières entre ennui et crainte de nouveaux bombardements. Maintenant, je conseille ceux qui viennent emprunter un livre et nous discutons ensemble de nos dernières lectures".

Jeunes amis sauveurs de livres de Darya, amies et amis bibliothécaires, libraires, lectrices et lecteurs aficionados et défenseurs obstinés des livres du monde entier, je vous embrasse de tout mon coeur!

Pierre MARTIAL

A partager le plus largement possible, mes amies et amis.
Partager, c'est déjà agir.


N.B: Merci et hommage au collectif de jeunes photographes syriens HOS (Humans of Syria) pour leurs magnifiques photos, à Dorothée Myriam Kellou, journaliste arabophone et aux Observateurs de France 24.



Nouveau commentaire :

LE MOT DE PIERRE MARTIAL | CHRONIQUES ET ARTICLES | NOUVELLES EN IMMERSION | LES DON QUICHOTTE DU LIVRE | ENGAGEMENTS | BIOGRAPHIE | CONTACT | LA "METEO DES PAGES"



Recommandez le site à vos amis, svp...

Abonnez-vous à ma newsletter, merci...




Rejoindre la communauté des amies et amis de Pierre Martial sur Facebook


Faire une recherche sur le site



S'abonner à la newsletter




S'abonner à la newsletter