Pierre MARTIAL, écrivain, journaliste et blogueur
Chroniques et nouvelles de Pierre Martial, écrivain-journaliste

ENGAGEMENTS

La campagne “Lire partout!”, lancée par l'écrivain-blogueur Pierre Martial, se prolongera tout l'été. A vos photos!


Lu 6000 fois

Lire Partout!: Pierre Martial lisant au beau milieu des boulevard des Maréchaux à Paris, entre les rails du tramway
Lire Partout!: Pierre Martial lisant au beau milieu des boulevard des Maréchaux à Paris, entre les rails du tramway
Pierre Martial avait publiquement donné le top départ, fin mai, de l'opération “Lire Partout”, assis sur un banc-sculpture en forme de livre, square Gabriel Pierné, à Paris.

C'est assis au beau milieu des boulevards des Maréchaux, entre les rails du tramway, qu'il a annoncé que la campagne, très bien accueillie par des milliers d'amies et d'amis des livres, se prolongera tout l'été, jusqu'au 31 août.

Le principe de l'opération “Lire Partout!” est simple. Il s'agit de se phographier en train de lire dans des lieux publics les plus divers et variés et, si possible, insolites ou spectaculaires. Et d'envoyer ou poster ces photos sur les réseaux sociaux et/ou à
Pierre Martial qui les publiera sur le blog Livres Partout et sur sa Page Facebook en rendant compte régulièrement du développement de la campagne).

Affichons partout notre amour des livres!

Lire Partout!: Natacha de Livres Libres 03 sur les chevaux de bois (© Charly Claire)
Lire Partout!: Natacha de Livres Libres 03 sur les chevaux de bois (© Charly Claire)
En ces temps où le buzz et l'immédiateté sont devenus rois et où le virtuel et l'informatique ont cru qu'ils allaient définitivement en finir avec l'ère des “livres-papier”, des milliers, des millions de défenseuses et défenseurs des livres résistent un peu partout dans le monde en multipliant les boites à livres, les opérations de crossbooking, les bibliothèques nomades, les blogs et booktubes, les évènements livresques, etc.).

Alors que de nombreuses librairies sont contraintes de baisser leur rideau pour des raisons économiques, des centaines d'autres sont créées par de jeunes libraires plein de courage, d'audace et d'amour des livres!

Ce n'est que grâce au “livre-papier” et à sa visibilité qu'ils existent.

C'est parce qu'un enfant - ou un adulte - voit, touche, caresse et est habitué à la présence des livres qu'il a envie de lire.

Aux livres, citoyennes! Aux livres, citoyens!

Lire Partout!: En voyage au coeur de l'Amazonie, Patrick lit devant un émouvant cabanon-librairie ©Patrick Maradene
Lire Partout!: En voyage au coeur de l'Amazonie, Patrick lit devant un émouvant cabanon-librairie ©Patrick Maradene
Voilà pourquoi nous devons, toujours plus, chacune et chacun à notre place, contribuer à la visibilité des livres, et à leur résistance en les affichant toujours plus dans l'espace public et privé, en les rendant toujours plus présents, désirables et indispensables.

C'est le sens de la campagne “Lire Partout".

Mettons des livres partout, afin, comme l'écrivait notre vieil ami Victor Hugo, “de cultiver, de vivifier, d'édifier, d'attendrir et d'apaiser“!

J'attends impatiemment vos photos!

A partager le plus largement possible, mes amies et amis
Partager, c'est déjà agir.

Pierre Martial




1.Posté par Alain le 24/06/2017 09:51
quand j'étais tout gamin, ma mère nous achetait, le journal de Mickey, puis des BD de bleck le rock et autres BD - Pilote vers l'âge de 9-10ans, avant de les lire, je les humai parce qu'il avait une odeur... Je ne saurais dire l'odeur, mais l'odeur du papier me plaisais.
Et puis toucher un livre c'est comme dans le livre : la chimie et le goût de Poncelet. Dès qu'un aliment arrive sur vos papilles, vous êtes en amour.

2.Posté par Pierre MARTIAL le 24/06/2017 16:10
Merci pour ce magnifique commentaire, Alain. Toutes mes amitiés. Pierre.

3.Posté par Alain le 24/06/2017 17:52
Ah Pierre, j'ai oublié de vous dire que j'ai fais un courrier de 7 pages à Emmanuel Macron, dont ceci :
"En parlant de langue, j’ai fais la demande auprès des maires de Versailles et d’Argenteuil, d’avoir dans les parcs à détente, des livres dans des librairies, construites avec les palettes qui traînent dans les rues ou, de prendre les anciennes cabines téléphoniques converties en bibliothèque dans ces parcs de détente. Vous pouvez même y ajouter les stations-service où dorment les routiers, les hôpitaux, les métros, les trains, les trams, les bus etc. « Tout le monde a droit de lire » Demander aux éboueurs de France et de Navarre, de prendre les livres jetés, afin de combler les cabines téléphoniques en bibliothèque."

Amitiès Alain

4.Posté par Pierre MARTIAL le 25/06/2017 00:22
Excellent courrier et magnifiques propositions, Alain.
Espèrons très fort que vous - nous - serons entendus!
Toutes mes amitiés.
Pierre

Nouveau commentaire :

LE MOT DE PIERRE MARTIAL | CHRONIQUES ET ARTICLES | NOUVELLES EN IMMERSION | LES DON QUICHOTTE DU LIVRE | ENGAGEMENTS | BIOGRAPHIE | CONTACT | LA "METEO DES PAGES"



Recommandez le site à vos amis, svp...

Abonnez-vous à ma newsletter, merci...




Rejoindre la communauté des amies et amis de Pierre Martial sur Facebook


Faire une recherche sur le site



S'abonner à la newsletter




S'abonner à la newsletter